Biographie

Née à Tokyo en 1969, Misato Mochizuki est l’un des compositeurs les plus actifs en Europe et au Japon. Après une Maîtrise de composition à l'Université Nationale des Beaux-Arts et de la Musique de Tokyo, elle obtient en 1995 un premier prix de composition au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, puis participe au cursus de l'IRCAM (1996-1997)

Alliage original entre tradition occidentale et souffle asiatique, l’écriture de Misato Mochizuki développe des rythmiques séduisantes et des timbres improbables, avec une grande liberté formelle et stylistique. Son catalogue, édité par Breitkopf & Härtel, compte aujourd’hui une quarantaine de pièces, dont quinze œuvres symphoniques et onze pièces pour ensemble.

Jouées lors de festivals internationaux tels que Festival de Salzburg, la Biennale de Venise ou “La folle journée” de Tokyo, ses oeuvres ont reçu de nombreux prix parmi lesquels le prix du public en 2002 pour Chimera au festival Ars Musica (Bruxelles), le prix du gouvernement japonais pour le meilleur jeune talent artistique en 2003, le prix Otaka en 2005 pour la meilleure création symphonique au Japon pour Cloud nine, le grand prix de la Tribune internationale des compositeurs en 2008 (Dublin) pour L’heure bleue ou encore le prix de l’artiste féminine de Heidelberg en 2010.

Son portrait symphonique au Suntory Hall de Tokyo (2007), le ciné-concert au musée du Louvre avec une mise en musique du film muet Le fil blanc de la cascade de Kenji Mizoguchi, ou encore son portrait au Festival d’automne à Paris (2010) figure parmi ses productions les plus marquantes.

Entre 2011 et 2013, Misato Mochizuki est compositrice en résidence au festival international de musique de Besançon.

Son premier disque monographique, sorti en 2003 avec le Klangforum Wien (chez KAIROS), a été salué par la critique. Le deuxième sortira en 2014 chez Neos.

Elle enseigne depuis 2007 les disciplines artistiques à l'Université Meiji Gakuin de Tokyo, et a été professeur invitée aux cours d’été de Darmstadt (2008), de Royaumont (2009), Takefu, ou encore au Conservatoire d'Amsterdam. Ces activités nourrissent continuellement ses réflexions sur le rôle du compositeur dans la société d'aujourd'hui et sur sa nécessité d'ouverture.

Par ailleurs, Misato Mochizuki tient une rubrique concernant la musique et la culture tous les trois mois au sein du prestigieux quotidien Yomiuri Shimbun, journal le plus lu au Japon.

Biographie